Home Le Master 2 Témoignages

TEMOIGNAGE DE FRANCOIS DE BERARD

AVOCAT A LA COUR ET MAITRE DE CONFERENCE A L'UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

(Promotion 2005/2006)

 

Après un master 1 de droit privé général à l’Université Paris-Ouest, j’ai souhaité approfondir mes études autour du droit du contentieux privé international qui me semblait être un domaine passionnant et porteur dans le contexte d’échanges internationaux – personnels et économiques – toujours plus important.

Mon choix s’est naturellement porté sur la formation d’excellence dispensée à l’Université Paris-Ouest au sein du Master II contentieux international et européen dirigé par le Professeur Niboyet.

L’étendue des thèmes abordés – droit international privé, contentieux commercial, droit de l’arbitrage notamment – et la qualité des enseignants – les professeurs Niboyet, Fadlallah, Bazex, Bergé alors, et aujourd’hui les professeurs Niboyet, Train et Audit pour ne citer que certains d’entre eux – sont les gages d’une année d’enseignement enrichissante d’un point de vue universitaire et pratique ; plusieurs cours étant assurés par des praticiens.

A l’occasion du Master II, j’ai eu la chance de participer à une vaste étude du contentieux de l’exequatur sous l’égide du Ministère de la justice, qui m’a donné l’occasion de m’intéresser en profondeur à la procédure d’exequatur et ses enjeux, qui sont fondamentaux pour les justiciables. Cette étude, à laquelle était associée plusieurs étudiants de ma promotion sous la direction de Mmes Niboyet et Sinopoli, a, par la suite, donné lieu à une publication très importante à la Gazette du Palais.

A la suite de cette formation, j’ai poursuivi dans le domaine de la recherche par la rédaction d’une thèse sur le devoir de loyauté dans le contentieux privé international, soutenue à Paris-Ouest en 2009 avec mention très honorable et les félicitations du jury.

Depuis l’année 2009, je travaille comme collaborateur au sein du cabinet Darrois Villey Maillot Brochier, en particulier sur des dossiers de contentieux privé international importants (contentieux économique, arbitrage, successions) mais aussi de contentieux interne (commercial, boursier ou familial). Dans le cadre de cette activité, je mets en application au quotidien les enseignements reçus de mes maîtres, en particulier lors du Master II.

Par ailleurs, je suis également maître de conférences à l’université Paris-Ouest depuis septembre 2011 où j’enseigne le droit civil et la procédure. C’est l’occasion pour moi de transmettre à mon tour un savoir théorique et pratique aux étudiants afin de les préparer du mieux possible à l’avenir professionnel qu’ils choisiront, que celui-ci soit universitaire ou pratique, au cours duquel ils devront répondre de plus en plus vite à des questions toujours plus complexes et passionnantes.



TEMOIGNAGE DE GUILLAUME BOCOBZA-BERLAUD,

CHARGE DE MISSION AU SEIN DU SERVICE DE L'INSTRUCTION ET DU CONTENTIEUX DES SANCTIONS DE L'AUTORITE DES MARCHES FINANCIERS

(Promotion 2006/2007)

Arrivé en faculté de droit dans l’idée de préparer le concours d’entrée à Sciences Po, je me suis vite passionné pour différentes matières et ai décidé de poursuivre dans la voie juridique.

Depuis toujours, je souhaitais « servir » notre société, je me suis alors interrogé sur le moyen le plus efficace d’y parvenir. Quelles étaient les qualités qui, chez moi, pouvaient soutenir mon projet ?

Comme nous tous, j’évolue dans une société judiciarisée où les rapports de droit sont mondialisés.

J’ai donc recherché une formation complète, axée à la fois sur le contentieux et sur le droit international. Après une étude minutieuse des différents masters 2, j’ai choisi celui de contentieux du commerce international et européen.

Outre qu’il répondait parfaitement à mes vœux, ce master proposait une rare richesse d’enseignements, des choix permettant d’orienter ma formation avec précision, le tout dispensé par des professeurs de très haut niveau venus d’univers variés. Cette année me permit, en plus d’acquérir une réelle spécialisation, de prendre de l’assurance et de mettre mes compétences à l’épreuve d’exercices concrets grâce au choix de différents séminaires.

A la suite de mon mémoire sur le développement durable, les professeurs du master m’ont offert l’opportunité de poursuivre mes recherches à l’occasion d’une thèse sur la responsabilité sociétale des entreprises. Dans le même temps, et toujours à l’initiative des professeurs du master, j’ai pu collaborer durant toute une année avec les magistrats de la Direction des affaires civiles et du Sceau du Ministère de la justice afin de participer aux groupes experts du Conseil de l’Union européenne et ainsi de négocier avec les délégations des autres Etats membres, pour le compte du Gouvernement français, les différents textes communautaires relatifs à la coopération judiciaire européenne et au droit commercial.

Comme je ne voulais pas pour autant délaisser le contentieux, tout en restant dans une logique de service public, j’ai assisté les magistrats de la Cour d’appel de Versailles dans la préparation de leurs décisions durant plusieurs mois et en parallèle des enseignements que je dispensais à la faculté sous la direction de Madame le Professeur Niboyet.

Toutes ces opportunités, en plus d’une formation de haut niveau, m’ont été offertes directement par le Master 2 de contentieux du commerce international et européen et m’ont conduit au poste de chargé de mission au sein du service de l’instruction et du contentieux des sanctions de l’Autorité des marchés financiers que j’occupe aujourd’hui.

Alors je profite de ce témoignage pour remercier Madame Niboyet ainsi que ses collaborateurs de cette chance à mes yeux inestimable.

Guillaume BOCOBZA-BERLAUD


TEMOIGNAGE DE MARJOLAINE ROCCATI,

ATER A L'UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

(PROMOTION 2005/2006)

M’étant tournée vers le droit sans vocation particulière, j’ai eu la chance de partir effectuer ma troisième année de Licence à l’Université d’Edimbourg (Ecosse), dans le cadre d’un échange Erasmus. La découverte du common law, principalement la confrontation des contracts and delicts au cours d’obligations de deuxième année, m’a décidée dans mon parcours postérieur, tourné vers la rencontre entre des droits différents et la gestion des situations transfrontières.

A mon retour, j’ai effectué un Master 1 de droit international privé à l’Université Paris XI – Sceaux et terminé une formation d’anglais juridique – partenariat prévu entre la faculté et l’ISIT, institut supérieur d’interprétariat et traduction. J’ai ensuite opté pour le M2 Contentieux en raison de la diversité des enseignements proposés, traitant de l’ensemble du contentieux privé international, ainsi que de la présence de séminaires permettant une réelle réflexion sur ledit contentieux.

Au sein de ce M2, j’ai rédigé un mémoire en droit judiciaire européen. J’ai voulu approfondir ensuite la réflexion engagée, tout en m’intéressant également à d’autres droits nationaux. Grâce à une allocation de recherche puis un contrat d’ATER, j’ai pu poursuivre mes recherches en thèse tout en assurant des travaux dirigés, qui m’ont confortée dans ma volonté d’enseigner. Dans le cadre de mes recherches, je suis également partie comme stagiaire trois mois à l’Institut suisse de droit comparé (Lausanne) et j’ai pu bénéficier d’une bourse trois mois à l’institut Max Planck de droit international privé (Hambourg). Actuellement référendaire, pendant six mois, à la C.J.U.E., opportunité trouvée en allant interviewer des juges pour ma thèse, j’espère ensuite pouvoir soutenir cette thèse et me destiner à l’enseignement.

Marjolaine ROCCATI

Pour plus d'informations sur ces témoignages, n'hésitez pas à contacter le webmaster à l'adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .